Un ornithorynque c’est quoi?

Canard + castor = ornithorynque

L’ornithorynque à l’air d’être un mélange entre un canard et un castor

Carte d’identité:

Nom français: Ornithorynque

Nom anglais: Platypus

Nom latinOrnithorhynchus anatinus

Un bec de canard cousu sur un castor, c’est ce qu’avaient cru les premiers scientifiques qui ont eu connaissance d’un tel animal sans l’avoir vu vivant. Ce drôle de petit mammifère, en plus de son physique étrange, a quelques autres particularités le rendant encore plus surprenant.

Tout d’abord un point sur la classification

Les mammifères, caractérisés par la présence de poils et de glandes mammaires produisant du lait, sont divisés en trois groupes:

  • Les euthériens, ou mammifères placentaires: leurs principales caractéristiques est un développement embryonnaire entièrement intra-utérin avec un placenta permettant des échanges mère-embryon. Ils sont nombreux et vivent sur tous les continents. Ce sont les chats, chiens, vaches, ours, lions, souris, chevaux, lapins, écureuils, cerfs, etc. Et bien sûr l’Homme !
  • Les marsupiaux: leur réputation est due à la poche caractéristique que les femelles ont sur le ventre. C’est ici que les jeunes grandissent, avec des mamelles à portée de bouche. Ils sont très connus en Australie, faisant d’ailleurs office de symbole: les kangourous, koalas, wombats, diables de Tasmanie mais également d’autres petits moins connus tels que des musaraignes, taupes ou encore rats marsupiaux. Certains vivent également en Nouvelle-Guinée et en Amérique (les opossums par exemple).
  • ornithorynqueLes monotrèmes: il en existe seulement quelques espèces, ce sont les échidnés et, le héros du jour, l’ornithorynque ! Ils se distinguent par des caractères plus ancestraux par rapport aux deux autres groupes, tels que la ponte d’œufs et un cloaque (orifice dans lequel aboutissent les systèmes digestif, urinaire et reproducteur), mais également par l’absence de mamelles rattachées aux glandes mammaires (le lait est libéré directement par des pores que les jeunes lèchent) et la présence d’un bec composé d’électrorécepteurs (ce sont les seuls mammifères à avoir ce sens). Ils vivent en Australie.

Un ornithorynque c’est:

Dessin ornithorynque, sa biologie et écologie

L’ornithorynque est isolé du froid grâce à une couche d’air qui évite à l’eau de pénétrer dans son pelage.

Sous l’eau ses yeux et ses oreilles se ferment, l’électrolocalisation lui est donc très utile pour se nourrir.

Les aiguillons contiennent plus de venin pendant la période de reproduction, leur fonction première serait donc pour la compétition avec leurs rivaux. Le venin est mortel pour de petits animaux, mais pas pour l’Homme (cependant très douloureux semble-t-il. Mais bon, mettre la main sur un ornithorynque n’est pas courant ! Et pour cela, il faut déjà en voir…).

Ils n’ont pas de dents, mais des « coussinets broyeurs cornés ». En revanche, les petits ornithorynques naissent avec des molaires, qu’ils perdent ensuite.

Il se sert du gras stocké sous la queue comme réserve au cas où il y ait pénurie de nourriture.

Ses prédateurs sont les rapaces, varans, pythons mais aussi des animaux introduits tels que les dingos/chiens/renards et chats.

Quelques chiffres:

Chiffres sur l'onithorynqueChiffres sur la reproduction de l'ornithorynqueIl pêche ~12h/jour !

Les mâles sont plus gros que les femelles et seule la femelle s’occupe des petits. Ils font d’ailleurs terriers à part. Ils deviennent matures sexuellement à partir de 2 ans.

iucnBien qu’aillant connu des moments difficiles à cause de la chasse dont il a été victime pour sa fourrure (jusqu’au XXe siècle), son statut IUCN est « peu concerné ». Les dangers ne semblent pas être trop lourds pour le moment. Les menaces sont liées (comme pour la plupart des animaux…) à la dégradation de l’habitat, pollution des cours d’eau, etc.

Où le voir?

Carte de la distribution de l'ornithorynque

L’ornithorynque vit dans les cours d’eau fraîche de la partie est de l’Australie ainsi qu’en Tasmanie

L’ornithorynque est un animal très discret et difficile à voir dans son milieu naturel. Il est timide mais c’est surtout son mode de vie nocturne qui limite son observation. MAIS (!) c’est tout de même possible ! J’en ai vu dans le parc national Eungella! Je l’ai attendu tout le voyage et victoire ! Ce parc se trouve dans le Queensland. Une plateforme surplombant la rivière permet de les observer et ils semblent habitués.

Etant nocturne, il faut privilégier l’aube et le crépuscule pour avoir plus de chances de l’observer. Il sort également parfois par temps nuageux (les nuages limitent les risques de se faire attraper par des rapaces).

Il ne me reste plus qu’à y retourner pour que mon amoureux puisse également contempler ces petites boules de poils à bec (et prendre de meilleures photos…).

Si tu as d’autres bonnes adresses où les admirer sans déranger, n’hésite pas à partager !


//

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s