Bonobo: ses mythes et réalités

Au cours de ma thèse sur son rôle écologique, j’ai passé 22 mois en République Démocratique du Congo (dans la forêt de Lui Kotale) en partie à l’observer, je parle du:

Bonobo (Pan paniscus)

Présentation du Bonobo

Un bonobo qui fait pipiMon tout premier contact avec un de ces grands singes est une belle femelle, suspendue à une branche, la jambe ballante semblant attendre le moment précis où je passais sous elle pour soulager sa vessie… Le but atteint, son regard sembla emplit de contentement, la jambe toujours balançant nonchalamment… Une autre fois, dans un énorme fracas, une femelle tomba avec son énorme branche pourrie. Juste le temps de me jeter à terre pour éviter le choc, puis la lourde bonobo et moi échangeâmes nos regards, dans une seconde qui sembla prendre une éternité. Intense échange entre deux espèces, fugace exploration de l’être au travers du miroir de l’âme… En réalité, elle hurla de terreur et se rua dans le premier arbre à portée tout en continuant de crier… Et puis parfois, tu passes sous un arbre, confiant, et reçois un bel étron qui chute de trente mètres sur la tête…

Ah! Ravissement du primatologue…

Un Bonobo

Je présente ici les dernières nouvelles apportées par les psychologues, primatologues, écologues, biologistes sur ce grand singe extraordinaire, le Bonobo, et fait face à ses mythes et réalités…

Notre plus proche parent ?

Oui, avec le chimpanzé.

un bonobo

Nous appartenons à la même famille : les Hominidés. Contrairement à la croyance populaire, les bonobos ne sont pas plus proches de nous que les chimpanzés (Pan troglodytes). Tout comme avec ce dernier, nous partageons +98% de gènes communs (bonobos et chimpanzés divergèrent il y a deux millions d’années séparées par le fleuve Congo).

Ils sont si proches de nous que de plus en plus de scientifiques proposent de fusionner nos genres Homo et Pan. À quand les Homo sapiens, Homo troglodytes et Homo paniscus ?

Plus philosophiquement, la « Declaration on Great Apes » réclame l’inclusion de nos cousins dans la « communauté des égaux » et d’étendre de ce fait trois droits fondamentaux:

  1. Le droit à la vie
  2. La protection de la liberté individuelle
  3. La prohibition de la torture

Une société dominée par les femelles ?

Société plutôt co-dominante mais légèrement prédominée par les femelles.

Une femelle Bonobo

La société Bonobo est dite male philopatrique. C’est-à-dire que les mâles naissent et meurent dans le groupe de leur mère. Les femelles, quant à elle, le quitteront à l’adolescence (6-13 ans) puis trouveront un groupe d’accueil et devront se faire adopter des autres femelles.

Une femelle Bonobo avec son bébé qui dort sur ses genoux

Cette petite fille devra quitter sa mère à l’adolescence et s’intégrer dans un autre groupe

Les femelles sont si influentes dans le groupe qu’elles affectent la hiérarchie de leur fils ainsi que leur succès reproducteur. Elles peuvent initier des mouvements de groupes, chasser les mâles et même s’interposer dans les conflits de ces derniers. Elles sont également prioritaires sur la nourriture. Le résultat est une unique société matriarcale de primates, bien que la hiérarchie ne soit que très légèrement mesurable et plutôt égalitaire, sans violence comparable aux chimpanzés.

Pacifique ?

Oui, société non violente.

épouillage de 3 bonobos

Séance épouillage

Les bonobos sont pacifiques, tolérants et hautement coopératifs. Bien que de rares attaques avec morsures soient décrites, les relations ennemies sont non violentes. Tandis que la plupart des primates sont en conflit territorial, les bonobos se comportent paisiblement avec les groupes voisins. Les chevauchements de territoire sont étendus, et lorsque deux groupes se rencontrent, ils s’engagent souvent dans des relations sexuelles (majoritairement entre femelles), s’épouillent, voyagent ou dorment même ensemble. Jusqu’ici l’infanticide répandu chez les primates, et l’agression mortelle n’a jamais été décrit.

Le plus lubrique des hominidés ?

Pas sûr…

La vulve d'une femelle BonoboPour le public le Bonobo est notre cousin lubrique, accomplissant le Kamasutra toute la journée.

La particularité des bonobos est que, comme nous ils ont des rapports pendant les périodes non fertiles, contrairement aux chimpanzés qui copulent seulement à la période fertile. Lorsque le temps passé est ramenée sur l’année entière, il est quasiment égal.

La fréquence est de <0.3 copulation/heure avec des pénétrations n’excédant pas quelques secondes. En comparaison, notre fréquence est bien moindre avec une à trois copulations/semaine, mais dure plus longtemps avec cinq minutes en moyenne.

Les femelles exhibent de « faux œstrus » empêchant les mâles confus de monopoliser les femelles. Les mâles sollicitent les femelles qui ont le choix d’accepter ou pas… Le sexe est routinier et pour des buts non-reproducteurs (réduction des tensions, réconciliation, alliance, échanges de nourriture).

Deux femelles pratiquant le tribadismeTabou et homosexualité ?

L’homosexualité est d’usage et seul l’inceste est tabou.

Les bonobos pratiquent le sexe publiquement contrairement à nous ou aux chimpanzés. Ils sont bisexuels avec des relations homosexuelles fréquentes, surtout entre femelles. Le sexe semble être un ciment dans les alliances sociétales expliquant les fréquentes relations entre femelles. Les bonobos font du sexe oral, manuel, pédestre et exécutent des positions multiples uniques (excepté nous) chez les primates (position ventro-ventrale, etc.). Les juvéniles commencent très tôt.

Seul l’inceste est tabou.

Fabriquer des outils ?

Ils en ont la capacité mais dans la vie sauvage n’utilisent que des outils simples (ex : parapluie avec des feuilles).

Les bonobos ont les capacités cognitives pour fabriquer et utiliser des outils, mais plutôt pour un usage de confort que pour la guerre (a contrario des chimpanzés ou nous-même).

Le fameux Kanzi, qui vit au Great Ape Trust en Iowa, fabrique et taille des silex, améliore ses techniques de taille, fait du feu pour la cuisine, fait griller de la guimauve, et d’autres font cuire des pâtes.

Ici Kanzi fait du feu:

Communication

Une femelle bonobo poussant un cri

Les grands singes ne peuvent physiquement pas parler. Cependant, ils communiquent avec un large répertoire et certains bonobos en captivité peuvent même converser avec nous (lexigrame, langage des signes). Des scientifiques ont également identifié des tonalités caractéristiques à des objets, aliments ou même contextes spéciaux.

Vidéo de Kanzi et le lexigrame ici.

Végétarien?

Flexitarien.

Une mère et sa fille Bonobo mangeant un singe

Une photo unique d’Opale mangeant un Colobe rouge avec sa maman Olga.

Les bonobos ne sont pas des frugivores stricts. Des captures d’écureuils, céphalophes ou même de singes ont été observés. Cependant, il n’y a pas de chasse organisée et les prises sont opportunistes. La viande représente moins de 1% du régime.

Jardiniers?

Oui comme beaucoup d’autres animaux.

Un bonobo mange un fruit

Emile mange des fruits de gambeya, qu’il disséminera ensuite

Les bonobos passent plus de 3 heures et demi à manger des fruits et avaler des graines qu’ils disperseront sur de grandes distances (≈1.3 km). Certaines de ces espèces de plante ne peuvent germer qu’après avoir été avalées par les bonobos, et 65% des arbres de la forêt sont dispersés par les bonobos. Pour la majorité des arbres : pas de dispersion, pas de reproduction.

Un bonobo dispersera au court de sa vie allant jusqu’à 50-55ans, 9 tonnes de graines, soit 12 millions de graines d’une centaine d’espèces de plantes. Sans eux la forêt pourrait être réduite et de moins bonne qualité.

Un bonobo mange

Menacé d’extinction ?

iucn
« En danger d’extinction » 

Les bonobos ne vivent que sur la rive sud du bassin du Congo et dépendent donc de la politique d’un seul pays : la république démocratique du Congo. Le taux moyen de déforestation est de 311.000-ha/an (FAO 2010). Néanmoins, c’est le trafic de viande de brousse qui est le péril majeur. Les effectifs sont en baisse et l’espèce pourrait disparaître durant les prochaines décades…

Voici une vidéo présentant cet hominidé pour l’association Bonobo alive (que vous pouvez aller soutenir ici):


//

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s