Crozet, une terre extrême

Destination nature et conditions météorologiques difficiles

Carte des îles subantarctiques

Les îles subantarctiques

L’Antarctique est le continent le plus au sud de notre planète. Celui-ci n’a jamais eu d’habitants permanents, contrairement à l’Arctique où se sont installés les Inuits. Cependant, plusieurs pays ont établi des bases scientifiques et chaque année des chercheurs investissent les lieux. La France y possède la Terre Adélie et également des îles subantarctiques : les archipels de Crozet, Kerguelen, ainsi que les îles Saint-Paul et Amsterdam. Tous ces bouts de Terre – ainsi que des îles tropicales près de Madagascar, les îles éparses – sont nommés Terre Australes et Antarctiques Françaises (TAAF).

logo 44ème mission

Hivernant lors de la 44ème mission

Tous les ans, de jeunes scientifiques sont recrutés par différentes organisations pour aller mener des missions. Il y a quelques années, j’étais l’un d’eux… partant pour 17 mois d’aventure sur l’une de ces îles : l’île de la Possession, seule île de l’archipel de Crozet, habitée par une vingtaine de chercheurs.

Crozet, terres extrêmes

Loin de l’imaginaire collectif de cette île subantarctique, il y a assez peu de glace et les températures hivernales sont de 4°C en moyenne. Mais les températures ressenties sont plus extrêmes à cause du vent… Il peut y avoir des pointes allant jusqu’à 180 km/h ! Et les précipitations sont loin d’être rares, avec plus de deux mètres de pluie par an…

Le vent

Vent et vague à Crozet

Le vent, la mer, des vagues…

Lors des missions, nous n’oublions pas que l’on est sous les 40èmes rugissants. J’ai testé le vent de face à 130 km/h. Il faut 2 pas pour avancer d’un : le deuxième servant à rattraper celui que le vent a fait reculer. Et le sac à dos devient une excellente prise au vent !

Souvenir d’une mission…

Nous étions arrivés sur la crête qui faisait carrefour avec le mont du Mischief et le mont du cratère. Un vent annoncé à 60 nœuds (~110 km/h) nous y attendait. La rencontre est violente. Nous devons nous soumettre face à Éole. On s’abaisse au sol, à quatre pattes, hésitant à bouger pour présenter un nouvel angle aérodynamique. Le sommet du Mischief n’était plus qu’à une centaine de mètres, nous appelant comme les sirènes appellent les marins. Plaqués au sol, un dilemme : le sommet et sa récompense pour les yeux et l’esprit, ou la prudence face à la puissance menaçante du vent. Un regard explicite échangé avec Guynel, un de mes équipiers : à l’assaut !

Vortex de nuages au-dessus des montagnes sur l'île de la Possession

La récompense: vortex de nuages…

La progression est longue et fastidieuse. Les habits claquent et gonflent. Nous récupérons derrière les « abris » constitués par des rochers qui parsèment le parcours. Les parcelles de visage qui ne sont pas protégées par la cagoule ou le masque sont fouettées par les gravillons, emportés par le souffle de l’ouest. Ces instants permettent de comprendre les sculptures fantasques de l’érosion éolienne sur la pierre. De puissantes bourrasques me balayeront plusieurs fois. Les dix kilos supplémentaires de Guynel ne lui évitent pas le même sort. Et pour Amandine, la troisième de l’équipe, et ses 65 kilos (sac compris bien sûr…) elle aura le privilège de décoller du sol, et jouer quelques secondes à Peter Pan. L’atterrissage est cependant moins drôle… Une fois là-haut, l’île aux nuages nous montre encore une fantaisie de l’aérologie avec des stratus semblant vouloir toucher la terre par des cônes de vortex vaporeux. Après un rapide 360°, nous redescendons avec humilité dans la vallée de la Pérouse. Il ne faut pas trop provoquer Éole.

Carte de l'île de la Possession

Carte de l’île de la Possession

La pluie

Pluie sur l'île de la Possession

moi sous la pluie

Autant aimer la pluie…

Pour les pluies subantarctiques, le récit est bref. L’eau va doucement attaquer les couches profondes de l’équipement, et ce, tous les jours durant. Lorsque des rivières en crues se dressent sur la route, nous nous jetons à l’eau sans hésitation. Nous ne sommes plus à ça près… Un sac étanche permettra de conserver quelques rechanges pour le confort des instants de repos…

La neige

Paysage enneigé sur l'île de la Possession

Mission sous la neige

Tempête de neige sur les manchots sur l'île de la Possession

Tempête de neige sur les manchots

Le récit est quasiment le même que la pluie, avec une difficulté en plus : retrouver le sentier qu’elle s’amuse à dissimuler… Cependant, elle ne survient pas si souvent. Une journée par-ci par-là en hiver. Elle peut être suivie de pluie et tout est déjà fondu, ou bien d’une tempête pendant une semaine… Les températures ne descendant que rarement en dessous de 0°C, il ne gèle que très rarement.

Le soleil

Il existe tout de même de belles journées à Crozet !

Côte de l'île de la Possession

T-shirt's time

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 En été, lors de belles journées ensoleillées c’est le moment de sortir les T-shirts du placard !

Plus de photos ici.


//

4 réponses à “Crozet, une terre extrême

  1. Et oui, nous sommes nombreux à baver devant cette île, moi la première…
    Heureusement, il est possible de voir une faune similaire à d’autres endroits un peu plus accessibles, comme en Patagonie par exemple… Pour voir ce bout de Terre de nos propres yeux, il faudra se contenter des photos … =)
    Le pire pour moi, c’est quand David me raconte qu’il a pu nager avec les bébés éléphants de mer et qu’ils venaient près par curiosité *_* ….

  2. Bonjour,
    L’archipel des îles Crozet habité par une vingtaine de scientifique ??? Un raccourci rapide, quelque peu restrictif qui oublie une partie de ta communauté. Tu ne penses pas ?
    Je pense à un ami Christophe qui a fait AMS, KER, CRO (2 fois), Terre Adelie et certainement Concordia dans un avenir proche, j’ai une pensée pour François qui est actuellement Chef de district en Terre Adélie et bien d’autres.
    Ils ne sont pas pas scientifiques et pourtant…
    Philippe, ancien hivernant.

  3. Très beau site, beaux clichés et textes… Evasion assurée. j’en ai oublié l’essentiel de ma venue. A+, Philippe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s