Guide pratique de randonnée à Crozet

L’archipel de Crozet, appartenant aux Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF), est une réserve naturelle sur laquelle très peu de personnes accèdent. Seule une trentaine de scientifiques débarquent chaque année, ainsi que quelques visiteurs qui profitent du Marion Dufresne (le navire qui ravitaille les TAAF). Pour ces derniers, le voyage est évidemment « plutôt » onéreux… Il y a quelques années, j’étais l’un des scientifiques, j’y ai hiverné pendant 17 mois. Voici quelques conseils pour les futurs hivernants, lors de leurs excursions en randonnée ou un milieu similaire (lis ceci pour en avoir un aperçu).

Vêtements de randonnée

David sous la pluie

Vive la pluie!…

Là-bas, il faut (tenter de) se protéger du vent et de la pluie.

Contre la pluie, sous forme de bruine ou de cordes (…) la meilleure technologie vestimentaire n’y fait pas grand chose… Les deux ont le même pouvoir « humidifiant » si elles tombent à l’horizontale (souvent!). Tout de même, un haut et un bas en gore tex sèchent assez vite et préservent un peu les couches dessous pour le reste de la randonnée, ainsi que du vent. Les ponchos sont à éviter si on ne veut pas avoir l’impression d’être un drapeau claquant au vent…

Mission sous la neigeLe masque de protection est bien utile contre les rafales ou la grêle qui soufflera dans les yeux.

Pour les chaussures, deux choix, les chevilles protégées ou les pieds secs: chaussures de randonnée vs bottes. Les passages à guet, les souilles sont inévitables. Le choix se porte donc soit sur le confort des jours durant avec des bottes; soit sur la sécurité en limitant le risque d’entorses avec de bonnes chaussures de randonnée et guêtres, qui au bout d’un moment prendront l’eau pour ne plus sécher au cours de l’excursion.

Accessoires utiles pour la randonnée

Tourbière à Crozet

Tourbière

Deux bâtons de marche ! Avant Crozet, les bâtons me faisaient rire. Puis, quand le sol se dérobe ou qu’une rafale de 150Km/h te ‘bouscule’, j’ai changé d’avis et ai également constaté les intérêts énergétiques qu’ils confèrent lors de longues randonnées. Par exemple, les tourbières, couvrant les reliefs plats de l’île, aspireront goulûment le marcheur… Les bâtons de randonnée sont alors précieux. Je dis bien deux car un bâton sans son copain, ça ne vaut plus rien !

Un couteau. Essentiel!

GPS: très pratique en cas de brouillard!

Trousse de secours. Un terrain accidenté, du vent, bref, mieux vaut avoir de quoi soigner les éventuelles chutes, entorses ou autres.

Pour le couchage: sac de couchage alpinisme, sac à viande (soie), et sursac ou tente.

Nourriture et eau

bain otarie crozet

éviter les endroits où les otaries se baignent pour se réapprovisionner en eau…

Pour la nourriture, c’est très personnel. Boule de riz gluant bien dense, préparation de céréales bouillis avec fruits secs. Mmmmh… Ça cale bien et c’est peu encombrant. Il y aura toujours des septiques qui ramèneront le bon vieux sauciflard et sa miche qui passe partout et dure des semaines (équilibre 😉 ).

Pour l’eau, ici pas de pollution, pas de parasites, on se baisse pour boire dans les ruisseaux ou les rivières (en aval des manchots et des éléphants de mer, à moins qu’on apprécie le goût…). Bonheur simple mais oublié de nos civilisations: pas besoin de ramener d’eau. Et ça, c’est un incroyable luxe de poids! Bon, un petit camel bag, passe encore…

Voilà pour l’essentiel!

T-shirt's time

Il ne pleut pas tout le temps heureusement…

Sur ce bonnes randonnées!


//

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s