New South Wales & Australian Capital Territory (Australie partie 2)

La rétrospective de mon voyage d’un an au pays des kangourous lors de mon working holiday visa!

2ème partie: New South Wales & Australian Capital Territory

Arrivant du Queensland, j’arrive dans le New South Wales le 30 novembre 2010.

carte du nex south wales (Australie)

1. Byron Bay

La1ère étape du New South Wales est Byron Bay. La pluie ayant été très présente (année de la pluie due à « la niña »…mffff), je n’en garde pas un souvenir extraordinaire. Heureusement, le soleil pointait ses rayons de temps à autre…

plage à Byron Bay sous la pluie

Byron Bay sous la pluie

Je profite d’une journée ensoleillée pour m’initier au surf. Conclusion: le temps sur la planche c’est chouette, sensations très sympa, MAIS le temps passer à tirer la planche pour la ramener du rivage aux vagues, pfiou…, fatiguant!!

Cours de surf à Byron bay

Cours de surf

Anecdote: après le cours, au local du club de surf, des photos nous sont présentées, dont une d’un aileron de requin à l’endroit même où nous étions quelques instants auparavant (pourtant pas très profond). C’était une photo datant d’un an, un requin blanc semblerait-il d’après les gens du club. Le lendemain, le soleil étant toujours présent, nous retournons sur le terrain de jeu pour une séance de bodyboard cette fois. Forcément, je repense alors aux requins qui pourraient potentiellement rôder aux alentours… Finalement, je me laisse convaincre que « naaan, mais c’est bon, la probabilité pour qu’il y ait un requin là maintenant, est faible! ». Dix minutes après: « c’est bizarre, il n’y a presque plus personne dans l’eau » o_O. Encore plus bizarre, on nous fait signe depuis la plage. On sort. La raison? Un requin aurait été aperçu aux alentours…
Pratiquant la plongée sous-marine désormais, et étant biologiste, j’ai appris pas mal de choses sur les requins et leur comportement. Je ne veux pas diaboliser cet animal, au contraire! C’est un plaisir de les voir en plongée. Sous l’eau, avec eux, oui. Néanmoins, à la surface, je ne pense pas être en sécurité. Il y a plus de risque de se voir « goûter » un bout de jambe ou de bras. Est-ce une raison pour vouloir tuer ce (gros, certes) poisson? Non, il vit dans l’océan, c’est son domaine. Est-ce une raison pour éviter certains lieux en baignade ou sports nautiques? Ou alors y aller en tout état de conscience « à vos risques et périls »? Oui, il me semble.

Autre bête marine parfois non agréable pour l’Homme: les méduses. Je confirme, ça brûle. Celle-ci est une petite méduse bleue, pas bien méchante. En revanche, il n’est pas question d’aller faire trempette dans le nord du pays lors de l’été sous peine de… mort potentielle… à cause des méduses boîtes.

Méduse bleue échouée sur la plage à Byron Bay

Les méduses s’en mêlent…

2. Parc national Nightcap

Cascade au parc national Nightcap

Cascade au parc national Nightcap

Bilan: de l’humidité (car il pleuvait… encore…) et des sangsues. Ça reste joli…

3. Direction Young

La saison des cerises était là! Direction pour Young, une des capitales du « cherry picking » dans le New South Wales!

Sur la route, un arrêt à Nambucca heads, car j’avais entendu dire que des dauphins y étaient régulièrement aperçus. En effet, après un aller sur la jetée sans succès, le retour fut plus fructueux et un petit groupe de dauphins surgit au loin, semblant s’amuser à sauter dans les vagues… La jetée est d’ailleurs décorée par des peintures de voyageurs voulant laisser une trace de leur passage. Sympa.

Les dauphins à Nambucca heads

Les dauphins à Nambucca heads

Peintures sur rochers sur la jetée à Nambucca heads

Peintures sur rochers sur la jetée à Nambucca heads

Seconde escale sur le trajet: Sydney! Juste quelques heures, histoire d’aller faire un tour sur la fameuse plage « Bondi« . L’eau était froide!

Bondi beach, Sydney

Bondi beach, Sydney

Ensuite, la traversée des Blue Mountains (leur nom à pour origine le reflet bleuté renvoyé par les essences des eucalyptus) et une troisième escale à un point de vue très réputé: « the three sister« .

Blue mountains:

Blue mountains: « the three sister »

Vint ensuite la première des 6 nuits les plus froides pendant mon année en Australie: Carcoar Lake.

Carcoar Lake

Carcoar Lake, arrêt dodo plutôt froid!

Enfin, la destination: Young! Le lendemain c’était parti pour une première journée de cueillette de cerises, et ce fut… plutôt… dur… et… em..bêtant! Des cerises minuscules qui s’écrasaient pour un rien! Fichtre! Pour les novices en cueillettes, cela signifie: plus de difficultés pour cueillir les cerises en bon état, et plus de temps pour remplir son panier. Par conséquent, moins de paniers remplis dans une journée, et donc moins d’argent (car la paie est au rendement)! Le lendemain, deuxième ferme, avec des cerises convenables! Ouf!

Étang à Young

Étang à Young

4. Orange

De nouvelles rencontres dans la ferme nous on amené à Orange (autre capitale des cerises), après une dizaine de jours peu fructueux (car beaucoup de pluie) à Young. Des cerises encore plus grosses et faciles à cueillir! Cool! Le soir, nous nous rendions à notre camp, près du sommet du mont Canobolas, à côté de la ville.

Vue au lever du soleil au sommet du Mont Canobolas, au-dessus des nuages

Lever du soleil au sommet du Mont Canobolas, avant de partir ramasser des cerises…

feu de camp

Les soirées autour du feu, car il ne faisait pas chaud… Moi qui pensais passer un Noël chaud dans cet hémisphère, raté!

moi en balade

Balade sur le Mont Canobolas. Rocher glissant:1 vs genoux d’Aurore: 0! Aïe!

5. Blue mountains

Début janvier, après plusieurs semaines à récolter des cerises, il était temps de reprendre la route. La traversée des Blue mountains fut moins rapide, mais plus humide (………).

pluie sur les blue mountains

A l’arrivée: pluie (pour changer)…

Blue mountains

Blue mountains

Vue sur les Blue mountains

Vue sur les Blue mountains

Point de vue vertigineux dans les Blue mountains

Point de vue vertigineux dans les Blue mountains

6. Sydney

Quelques jours d’arrêt à Sydney. Pour visiter cette ville, il faut beaucoup plus que 4 jours. Le problème était de garer le van sans se ruiner. Les places de parking sont hors de prix!! J’ai vu jusqu’à 10 AUD l’heure!! En plus, comme il pleuvait encore, cela ne motivait pas vraiment pour visiter. Tant pis, je ne suis pas vraiment trop ville, même si Sydney à l’air sympa.

Sydney, Clovelly park

Sydney, Clovelly park

7. Côte sud, partie 1

Mi-janvier, nous avons repris la route en longeant la côte. Premier arrêt, le lac Yarunga, terrain de jeu pour wombats! C’est d’ailleurs la seule fois que j’en ai vu lors de mon périple. Histoire marrante: il faisait nuit et des wombats s’étaient déjà fait voir aux alentours. En train d’essayer de dormir, le van se met soudain à bouger. Étrange. Coup d’oeil à l’extérieur: un wombat se frottait (grattait?) au van. Une première sortie du véhicule le fait fuir, mais il revient quelques minutes après. Mon compère sort alors soulager sa vessie, et a la bonne idée d’arroser en cercle autour du van. Résultat: quelques minutes après, nous entendons l’animal revenir et… éternuer! Haha! Puis, il s’en est allé…

Wombat

Wombat au bord du lac Yarunga

Jervis bay, parc national Booderee

Jervis bay, parc national Booderee

8. Australian Capital Territory

Nous sommes ensuite rentrés plus dans les terres, direction le plus petit état australien: le territoire de la capitale australienne, Canberra. Cette ville m’a paru étrange, comme si c’était une ville modèle. Ce qui n’a rien d’étonnant puisqu’elle a été conçue sur papier avant d’être construite.

Lac de Canberra

Lac de Canberra

L’Australian Capital Territory ne se limite pas à Canberra. Une grande partie est un parc national: Namadgi. Un de mes lieux favoris en Australie! Des kangourous par dizaines, et un paysage que j’affectionne particulièrement. De plus, lorsque je l’ai visité, il n’y avait pas grand monde. Ambiance, seuls au pays des kangourous!

antenne du centre de l'espace

Canberra deep space communication complex

parc national Namadgi

Paysage du parc national Namadgi

Groupe de kangourous

Groupe de kangourous en allant randonner au « geo observatory lookout »

Vue sur le parc national Namadgi

Vue sur le parc national Namadgi depuis le point de vue geo observatory

des kangourous copulant, avec un jeune à côté

Des kangourous en repartant…

9. Côte sud 2

Retour sur la côte en passant par Cooma puis Bega. Temps toujours pluvieux. Escale au parc national Mimosa rocks, puis à Merimbula où le soleil a daigné se montrer! Yahouuuu!

Parc national Mimosa rocks

Parc national Mimosa rocks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s