La réserve naturelle du Pinail (Vienne)

Destination nature: mares, amphibiens et libellules

La RNN du Pinail

image7853

C’est ici que nous avons posé nos valises fin 2015. Avec l’arrivée de notre mini futur globe-trotteur, nous avons décidé de nous arrêter en France. David a été le conservateur de la réserve naturelle du Pinail, et moi chargée d’étude et de communication !

Cette réserve de 135 hectares est située dans la Vienne, au nord-est de Poitiers, à Vouneuil-sur-Vienne. Une de ses particularités est d’être jonchée de plus de 3000 (!!) mares (résultant de l’extraction de pierres meulières, datant d’avant l’an 1000 jusqu’à la fin du XIX° siècle) à travers une mosaïque d’habitats (landes, tourbières, prairies, roselières) maintenue par 3 types de gestions (pâturage, brûlis et coupe de brande), qui font de cette réserve naturelle une zone riche en biodiversité. Son exploitation passée (incendies à répétition) et l’acidité de son sol (lié à la nature de la roche) lui confèrent un milieu appauvri (dit oligotrophe), qui paradoxalement apporte une richesse spécifique à ce milieu, contenant des espèces rares.

Les habitants de la réserve du Pinail

La Réserve Naturelle du Pinail n’est pas grande, mais pourtant très riche! Ces habitants sont nombreux, et certains sont rares et protégés. Avec plus de 2000 espèces au compteur, je ne vais pas toutes les lister… Je vais seulement vous présenter quelques protagonistes.

La flore du Pinail

Des plantes carnivores

Tout organisme vivant a besoin de matière organique, dont l’azote, pour fabriquer des protéines. Dans un milieu oligotrophe, il est alors plus difficile de satisfaire ses besoins. Les plantes carnivores sont adaptées à ces milieux et ont évolué de façon à ne plus être dépendantes des éléments nutritifs du sol. Trois espèces sont présentes au Pinail.

Drosera à feuilles rondes

Drosera à feuilles rondes

Drosera à feuilles rondes (Drosera rotundifolia)

Grâce à des gouttelettes de gelée gluante sur les fleurs, des insectes sont piégés, puis digérés. Tous les insectes ne sont pas concernés, seuls certains sont attirés grâce à une odeur sucrée.

outres d'utriculaires

Outres d’utriculaires

Les utriculaires (Utricularia sp.)

Plante aquatique, elle possède de petites outres dépressurisées lui permettant de capturer de petits planctons (principalement des daphnies): lorsque celles-ci touchent de petits fils, un clapet ouvre alors l’outre et la petite bête se fait aspirer.

Grassette du Portugal

Grassette du Portugal

Grassette du Portugal (Pinguicula lusitanica)

Cette dernière plante carnivore capture des insectes de la même manière que la drosera, à l’aide de gouttelettes sur ses feuilles.

Des orchidées

Plusieurs espèces d’orchidées peuvent être observées dans la réserve dont l’orchis tacheté (Dactylorhiza maculata), l’orchis bouc, l’ophrys araignée, et également,  la spiranthes d’été (Spiranthes aestivalis – plante d’intérêt européen).

Les tourbières à sphaignes (Sphagnum sp.)

Parmi la mosaïque d’écosystèmes, des tourbières à sphaignes sont présentes sur la Réserve. Une est d’ailleurs visible depuis le sentier de découverte.

Tourbière à sphaigne

Tourbière à sphaignes

Brande et autres bruyères

L’habitat prédominant au Pinail reste la lande, caractérisé par la bruyère et les ajoncs. Plusieurs types de bruyères demeurent au Pinail, mais la plus commune est la bruyère à balais (Erica scoparia), également appelée « brande ». Une partie de celle-ci étant coupée sur la réserve, elle est ensuite ramassée et transformée en palissade et balais.

La faune du Pinail

Les amphibiens

Avec des milliers de mares à son actif, le Pinail est un paradis pour les amphibiens! Tritons (palmé, crêté, marbré, de blasius), rainettes vertes, grenouilles (agiles, vertes, rieuses) et crapauds (communs, calamites) font la fête les soirs de printemps! La journée, les grenouilles se font également entendre et quelques-unes se laissent apercevoir à la surface d’une mare.

Les oiseaux

La Fauvette pitchou est l’oiseau caractéristique de la Réserve (oiseau des landes). Bien d’autres passereaux sont présents et régulièrement aperçus sur le Pinail, tel que le tarier pâtre, la linotte mélodieuse, le pipit farlouse, plusieurs espèces de bergeronnettes, de bruants et de pouillots. Des rapaces diurnes et nocturnes apprécient également la Réserve: le Busard cendré,  l’Engoulevent d’Europe, le faucon hobereau, et le Circaète Jean-le-Blanc (qui se nourrit, entre autres, de serpents). Des oiseaux d’eau (hérons, aigrettes, et.) sont régulièrement aperçus.

 

Aurore en plein suivi de reptiles

Aurore en plein suivi de reptiles

Les reptiles

L’aspect broussailleux de la réserve est très apprécié des reptiles. Deux espèces de lézards demeurent sur la réserve, le lézard des murailles et le lézard vert (très présent au niveau des pâturages); ainsi que 4 espèces de serpents: la couleuvre à collier et la couleuvre vipérine (deux serpents aquatiques), la couleuvre verte et jaune, et enfin, la vipère aspic (seul serpent venimeux). J’ai eu l’occasion d’observer toutes ces espèces puisque je réalisais le suivi des reptiles.

Les mammifères

En septembre, le Pinail est un lieu idéal pour écouter le plus grand mammifère de France: le cerf! En effet, c’est la période du rut, il émet alors un brame pour intimider les autres prétendants de sa harde de biches. Chevreuils, sangliers, renards et autres petits carnivores sont également présents, ainsi que des rongeurs, dont le campagnol amphibie (bonne chance pour l’observer!).

Les poissons

L’intervention humaine est probablement responsable de la colonisation des mares du Pinail. Il fut un temps elles servaient de garde-manger, les Hommes ont donc placé eux-mêmes des poissons au sein des mares (anguilles, brochets, carpes, etc.). La fameuse perche-soleil, poisson invasif désormais bien connu, est également présente.

Invertébrés

Plus de détails dans le n°87 d'Images & Nature

Plus de détails dans le n°87 d’Images & Nature

Un papillon, trois protagonistes

C’est l’histoire d’un papillon protégé, l’azurée des mouillères (Maculinea alcon); une fleur, la gentiane des marais (Gentiana pneumonanthe); et des fourmis rouges (Myrmica sp.). L’azurée pond exclusivement sur les gentianes, la chenille éclos puis tombe sur le sol. Ensuite, une nourrice un peu particulière la recueille et la transporte dans son nid: la fourmi. Elle nourrit alors la chenille comme ces propres larves jusqu’à ce que la chenille sorte de la fourmilière pour devenir papillon.

Libellules

C’est également un paradis pour les libellules et les demoiselles (ces dernières se reconnaissent viennent se replier leurs ailes dans leur dos, tandis que les « vraies » libellules gardent leurs ailes étendues de chaque côté de leur corps)! Quarante-neuf espèces sont présentes sur la réserve dont les leucorrhines à large queue et à gros thorax. La dernière espèce recensée est l’anax napolitain! Les balades estivales sont idéales pour les prendre en photo!

Visiter le Pinail

Sentier de découverte de la Réserve du Pinail

Sentier de découverte de la Réserve du Pinail

Entrée du sentier de découverte

Entrée du sentier de découverte

Il est possible de visiter la Réserve du Pinail toute l’année, et chaque saison te laissera un paysage et des rencontres différentes. Le sentier de découverte permettant la visite n’est pas long (1km), mais permet d’avoir un bel aperçu de la zone en se baladant entre les mares.

Prenez une paire de bottes de l’automne au printemps, car le sentier est très vite détrempé et vous risqueriez d’y laisser une chaussure haha. De plus, il n’y a pas d’arbres et donc pas d’ombre, et dès qu’il fait chaud l’air devient vite lourd. L’été protégez-vous donc du soleil et emportez de quoi vous hydrater!

Sortie nature sur le thème des reptiles sur la Réserve du Pinail

Sortie nature sur le thème des reptiles sur la Réserve du Pinail

Afin de découvrir un peu plus les habitants du Pinail, des sorties à thèmes (amphibiens, reptiles, champignons, libellules, etc.) sont organisées tous les ans (voir ici) par GEREPI (l’association de GEstion de la REserve du PInail).

Bonnes visites et chasses photos! =)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s